Un mort vivait parmi nous, de Jean Galmot

Quand des hommes dgalmotévorés par la soif de l’or qu’ils sont allés chercher dans la forêt amazonienne voient arriver une femme au milieu de leur mine, c’est un tremblement de terre.

Quand, en plus, surgit le fantôme sans nom d’un homme tué violemment, c’est la folie qui commence à prendre corps.

Avec ce roman ardent, halluciné et unique en son genre, Jean Galmot a pris une belle place dans la famille des écrivains de l’aventure, nous plongeant dans l’univers suant des orpailleurs à la recherche de leur Eldorado personnel et introuvable. De l’aventure vécue au prisme d’une forêt vierge chimérique

Jean Galmot

Parti pour la Guyane en 1906, l’homme d’affaires et écrivain périgourdin Jean Galmot (né en 1879 en Dordogne) a fait fortune en exploitant une mine d’or, avant d’investir dans le rhum, puis de se faire élire député de la Guyane en 1919. Accusé d’escroquerie, condamné à un an de prison avec sursis, il meurt vraisemblablement assassiné à Cayenne en 1928. Blaise Cendrars s’est inspiré de son destin pour écrire son fameux Rhum

Préface de Xavier Rosan

Un mort vivait parmi nous
L’ÉVEILLEUR AVENTURIER
19,00 €

Diffusion Harmonia Mundi Livres

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s