JTM, de Marie Michel

Couv JTM (2017-04-24)JTM est moins le récit d’un fait divers qui a défrayé la chronique médiatique il y a quelques années que celui d’une tragédie. Celle de familles recomposées, de paternités non assumées et d’un mythe œdipien sans cesse renouvelé.

Marie Michel tisse un récit aussi ténu que glaçant qui explore les arcanes de la psyché amoureuse jusqu’à frayer vers les rivages de l’ultraviolence, celle que l’on subit et celle que l’on assène à son tour. Elle tente de comprendre pourquoi ce que l’on sait déjà n’empêche pas les êtres humains de reproduire ces mêmes «erreurs» qui mènent, inlassablement, aux mêmes impasses sanglantes. Pourquoi, il faut encore et toujours, à l’heure de l’ADN et des SMS, de la «transparence» érigée en dogme absolu, «tuer le père» pour recouvrir un semblant de vérité.
JTM pour «Je t’aime», les derniers mots adressés par la victime à son meurtrier avant de tomber dans son guet-apens mortel.

 

Marie Michel

MMM1003Marie Michel a publié, en 2011, chez Gallimard, Monsieur Gagarine, sous le nom de Marie-Michèle Martinet qui est également sa signature de journaliste. Diplômée de l’école des Langues orientales (langue turque), elle est également traductrice.
Elle a longtemps vécu à Istanbul, où elle fut la correspondante du Figaro pour la Turquie et Chypre.

(Photo : © Monique Mathey)

 

Quand derrière un fait divers surmédiatisé se dissimule une tragédie contemporaine.

 

JTM
À paraître le 2 novembre 2017

L’ÉVEILLEUR
126 pages | 17,00 €

Diffusion Harmonia Mundi Livres

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s