L’Élève Gilles, derrière les couvertures

Mise en page 1C’est la rentrée de L’Élève Gilles cette semaine dans toutes les bonnes librairies de France. Le roman-sortilège d’André Lafon bénéficie d’une toute nouvelle édition chez L’Éveilleur, 115 ans après sa première édition par Gallimard.

Présenté par François Mauriac (préface) et Jean-Marie Planes (postface), l’ouvrage bénéficie d’une couverture empruntée au grand peintre britannique Henry Scott Tuke (1858-1929), un détail issu de son tableau The Promise (1887, National Museums and Galleries on Merseyside, Walker Art Gallery).

L’occasion de vous présenter un florilège des essais de couvertures pour cette édition à la couverture au pelliculage délicieusement « peau de pêche » (soft touch), non retenues pour l’occasion.

 

L’Élève Gilles
L’ÉVEILLEUR
176 pages | 17,00 €

Diffusion Harmonia Mundi Livres

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s