Kazan. Chien-Loup, de James Oliver Curwood

KaranNBKazan, Chien-loup est un chef-d’œuvre d’intuition, où s’ébauche une psychologie animale, éminemment proche de la psychologie humaine. Car Kazan, ce puissant chien de traîneau au sang de loup ne veut plus vivre avec les hommes. Ne supportant plus d’être domestiqué, il s’enfuira dans les solitudes sauvages…

À l’ouest de la baie d’Hudson, il rencontrera Louve-Grise, dont il fera sa compagne des bons et des mauvais jours. Pourtant, Kazan reste partagé entre ses deux natures, et c’est ce conflit entre sa nostalgie de l’homme et son amour de la liberté que dépeint magnifiquement James Oliver Curwood, le romancier du Grand Nord américain.


James Oliver Curwood

James Oliver Curwood (1878-1927) est un romancier américain. Avec London, il est l’un des maîtres des récits du Grand Nord. On lui doit des récits animaliers : Kazan (1914), Nomades du Nord (1919), ou le célèbre Le Grizzly (1916) adapté au cinéma en 1988 par Jean-Jacques Annaud sous le titre L’Ours, et dont le grand succès a suscité un regain d’intérêt pour l’auteur. Francis Lacassin en l’accueillant chez Bouquins lui a redonné une forte légitimité et l’a rendu au public adulte.

 

Kazan. Chien-loup
L’ÉVEILLEUR
264 pages | 19,00 €

 

La presse en parle :

Télérama – 3 raisons de relire James Oliver Curwood

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s